Vous êtes ici > Qualibris - Imprimeries > Espace conseil > Types de papier



Papier Couché : Papier soumis à un procédé de couchage avec un traitement dans le but d'améliorer la blancheur, l'opacité, la brillance, et l'imprimabilité du papier.

Couché brillant : Papier couché passé en supercalandre (avec un grand nombre de rouleaux), qui subit un traitement mécanique poussé visant à obtenir une surface très unie avec un brillant élevé.

Couché mat : Papier couché non calendré, dont le processus de fabrication n'intègre aucun traitement mécanique, avec une face rugueuse et une rigidité plus prononcée permettant d'obtenir un bel aspect d'impression.

Papier satiné : Papier qui a été soumis à un calandrage poussé (satinage) afin de lui donner une surface unie et brillante.

Papier surfacé : Papier ayant reçu une enduction (application d'un produit approprié en surface) destinée à améliorer ses caractéristiques de surface.

Pigments : Produits minéraux réduits en poudre, utilisés pour améliorer l'état de surface des papiers.

Papier recyclé : Papier dont la composition contient une majorité de fibres provenant de la récupération et du recyclage de vieux papiers ou FCR. Un papier recyclé doit comprendre au moins 50% de fibres cellulosiques de récupération.

Papier recyclable : Si la quasi-totalité des papiers et cartons sont recyclables, tous ne sont pas nécessairement recyclés. Pour être « recyclable », un produit doit être non seulement apte à être recyclé, mais également disposer d'une chaîne complète de recyclage : l'existence d'une filière de récupération, des capacités de recyclage et des débouchés pour les produits finis issus du recyclage. Ce qui est le cas pour les papiers et cartons en France.

Sens machine : Sens du papier ou du carton correspondant à celui du déplacement de la bande sur la machine à papier.

Sens travers : Sens perpendiculaire au sens machine.

Sens des fibres pour un livre : Fibres papier parallèles au dos de l'ouvrage
 
Document sans nom